Vera Schöpe uses Photography and mixed media to document questions of memory, identity, and territory. In her work, she explores the poetry of public and privte space and the need for the viewer to assert his/her bearingsin a new set of variables. Her city-cartographies are informed by interviews and oral stories.  

A graduate of the École Nationale Supérieure de la Photographie in France, she has conducted research, produced multimedia installations, and directed intercultural workshops internationally. The aim of her body of work is to establish a point of arrival. 

Using old family albums, Vera confronts, layers, and sews images in order to create an incipient archive of new memories.


Vit et travaille entre Berlin, Barcelone et Houston, Texas

Au carrefour de trois nationalités, Vera Schöpe est naturellement conduite à utiliser la photographie et d’autres média pour s'interroger sur la question de l'identité, de la mémoire et du territoire. Après avoir suivi des études en littérature anglaise et relations internationales, elle intègre en 2006 l’École nationale supérieure de la photographie d’Arles. Elle commence alors un projet sur l’appartenance culturelle des individus de la frontière mexicano-américaine intitulé Je suis la frontière, entre Ciudad Juárez (Mexico) et El Paso (Texas). En 2010, elle produit Un Autre Beirut, projet réalisé à partir d’images et d’entretiens où des jeunes libanais redéfinissent la ville de Beirut. Ces projets se développent en tant que expériences collaboratives dans les communautés où ils se réalisent. L’aspect social de ses projets nourrit le contenu et forme finale de projets et se traduit dans des ateliers d’écriture et des échanges multidisciplinaires. Son dernier livre photographique FREE FROM poursuit les notion d’archive et la révision de mémoire.  

 En France, son travail a été exposé aux Rencontres d’Arles, au Sénat, La Bourse du Travail (Paris) et à l’Atelier de Visu. À l’étranger il a fait parti des expositions au Fotofreo Festival (Fremantle, Australie), au Festival International FotoGrafia (Rome), à l’Instituto Reynosense para la Cultura y las Artes (Reynosa, Mexique), au FOAM, au Van Loon Museum et à la Maison Descartes (Amsterdam). Ses derniers projets ont eu lieu en Chine, Malaysie et Marroc.